Samedi, 28 mai 2011

ZACHARY RICHARD DE RETOUR SUR SCÈNE

Photo voir

Zachary Richard était à Montréal jeudi pour annoncer la nouvelle programmation du Festival du Blues de Tremblant. Moins d’un an après avoir été victime d’un AVC, il est déjà d’attaque.

 
Ne lui parlez toutefois pas de son état, le chanteur louisianais préfère rester très discret sur son état de santé. «Je suis en convalescence, mais je vais bien», a-t-il indiqué du bout des lèvres, avant de passer à un autre sujet. On sait que Zachary Richard, 60 ans, a vite repris le boulot après cet incident qui l’a conduit tout droit à l’hôpital en octobre dernier. Il est remonté sur scène à peine quelques mois après son hospitalisation, dès décembre. «La musique, c’est ma vie, alors je reprends ma vie, a-t-il indiqué. C’est ça qui me donne espoir et me permet d’avancer vers la lumière.»

GRAND FAN DE BLUES

Le chanteur sera en effet en pleine lumière, sous le feu des projecteurs, au Festival international du Blues de Tremblant cet été. Grand fan de blues, il a accepté d’être le porte-parole de l’événement pour la seconde fois. «Le blues est une musique que j’aime beaucoup, a-t-il affirmé, et je suis très bien reçu à Tremblant, je suis gâté. J’ai aussi bien hâte d’y retrouver mes amis, Sherman Robinson, entre autres.» Sur les planches de Tremblant, le chanteur sera entouré des meilleurs musiciens et d’artistes invités de différents horizons. «Je suis contre les catégories, contre les carcans et les étiquettes, a-t-il affirmé. Il y a deux sortes de musique, la bonne et la mauvaise. La bonne est celle qui réussit à traverser la bouche du chanteur pour se diriger jusqu’au cœur des auditeurs.»

GÂTÉ EN CATASTROPHES

Zachary Richard, toujours aussi attaché à sa Louisiane natale, a confié sa déception. «On fait face à des problèmes, amplifiés par les inondations, a-t-il dit. On est gâté en termes de catastrophes.» Le chanteur a aussi eu une pensée pour les résidents de la Montérégie qui se battent contre les inondations depuis des semaines. Traçant un lien entre catastrophe et création, Zachary Richard a raconté comment les inondations de 1927, «la plus grande catastrophe naturelle de l’histoire des États-Unis», avaient donné une espèce de coup de pouce au développement du blues, alors que de la main-d’œuvre d’origine africaine était parfois gardée de force dans des camps afin d’ériger les digues tout le long du Mississippi. «C’est là qu’est née la musique qu’on appelle le blues, a-t-il rappelé, là que le style s’est distingué.»

TOUJOURS SE BATTRE

Zachary Richard, écologiste engagé, a récemment lancé l’album Le grand gosier afin d'amasser des sommes - jamais autant qu’il le voudrait - pour aider les gens touchés par les catastrophes. Le projet a coïncidé avec le tourbillon de sa convalescence. Ce qu’il espère maintenant, c’est que la compagnie BP distribue des fonds à ceux touchés par la marée noire du golfe du Mexique. «J’habite toujours là, et toujours je vais me battre pour améliorer la vie de tous les humains et autres êtres», a-t-il conclu admettant toutefois que le problème est très complexe.

Source: QMI

ZACHARY RICHARD

Cet article est classé sous :Zachary Richard Retour AVC Spectacle
service-they will take full charge of the recovery and offers professional help, but they may .
카지노사이트
카지노사이트
우리카지노
우리카지노
온라인카지노
온라인카지노
바카라사이트
바카라사이트

qwe@na.com - 20 avril 2021
wow, Amazing! Really very helpful article

English to Arabic Translation



Translate Dubai - 28 janvier 2022
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok