Mercredi, 7 mars 2012

60 ANS D’EXCELLENCE ET DE VISION!

la reussite
Patrick Lapointe, vice-président marketing

Le deuxième conflit mondial a vu apparaître plusieurs technologies intéressantes. Parmi celles-ci, on ne peut négliger l’apport des technologies de finition du métal, issues notamment de l’effort de guerre en aéronautique.

 
 La précision que demandaient les nouvelles composantes des avions est en grande partie responsable de cette révolution. À la fin des années 40, Walter Somers, qui vit en Angleterre mais qui est d’origine allemande, immigre au Canada, au Québec plus particulièrement. Après quelque temps, il prend épouse et marie une Québécoise. En 1952 il fonde son entreprise, J. Walter Compagnie ltée, qui a alors pignon sur rue boulevard Saint-Laurent. Avec la vocation de mettre sur le marché canadien des outils industriels pour la transformation et la finition du métal, il met dès lors la technologie allemande au service de sa clientèle.

« Déjà, au tout début, Walter Somers a ce souci d’excellence, de la qualité et de la performance, mais surtout de la productivité. Pour lui, il s’agissait de faire comprendre aux travailleurs canadiens qu’on pouvait avoir une meilleure productivité avec un produit de qualité, ce qui signifiait entre autres moins de temps d’arrêt, un meilleur rendement et, en bout de ligne, des économies », explique le vice-président Marketing, Patrick Lapointe. Après 60 ans, la compagnie prône toujours ces valeurs, à preuve le slogan de l’entreprise : « Toujours mieux! »

CROISSANCE SOUTENUE

Les décennies qui suivent sont marquées par d’importantes étapes. En 1966, la compagnie quitte le boulevard Saint-Laurent et vient s’installer sur le site actuel, en bordure de la route Transcanadienne à Pointe-Claire. Le choix de l’emplacement n’est certes pas étranger à la vision que manifestait déjà le fondateur de devenir l’une des plus importantes compagnies dans le domaine au Canada. Dès le départ, Walter Somers a su bien s’entourer afin d’assurer à l’entreprise une croissance soutenue. Après cette relocalisation stratégique, l’entreprise connaît une croissance soutenue de ses activités. Dans les années 70 et 80, deux premiers agrandissements marquent l’histoire de l’entreprise.

Mais le plus important aura lieu au cours de 2010; une phase de croissance qui a permis de doubler la superficie du bâtiment, le tout étant réalisé sous les normes LEED. « Comme on le sait, les normes LEED sont à la base des normes environnementales mais comportent aussi des critères au niveau de l’environnement de travail, du confort des employés, de l’éclairage naturel créé par la fenestration abondante et les puits de lumière, notamment. On parle aussi de l’utilisation de matières recyclées dans la construction proprement dite ainsi que dans la finition, pour les tapis, entre autres », explique Patrick Lapointe.

Ce dernier poursuit également sur le fait que l’édifice compte sur la géothermie comme source d’énergie. Une solution toute naturelle pour l’entreprise qui développe toute une gamme de produits nettoyants industriels, verts et performants, sous la bannière Bio-CircleMD.  C’est d’ailleurs sous la présidence du fils du fondateur, Pierre Somers, que cette nouvelle gamme de produits a été mise en marché au début des années 2000, marquant un tournant important mais aussi une continuité dans la mission de l’entreprise.

PRODUITS PERFORMANTS

Pendant plus de quarante ans, l’offre de produits de Walter Technologies de surface se limitait aux solutions mécaniques. Abrasifs, brosses à fils métalliques pour ponceuses, meuleuses, forets, burins, tarauds, fraises, disques de finition et de polissage et j’en passe. Que ce soit pour une finition linéaire ou circulaire, pour des coupes précises ou pour un usinage spécifique, la gamme de produits développée par Walter répond à tous les besoins. « Nous sommes particulièrement fiers de notre gamme ZipCut, une série de lames de coupe à haut rendement qui peuvent être utilisées aussi bien avec une meuleuse angulaires qu’une scie circulaire.

Elles sont très résistantes et procurent des économies d’échelles appréciables, puisqu’elles offrent 40 % plus de coupes que les meules régulières », poursuit Patrick Lapointe. De leur côté, les produits Bio-Circle constituent des solutions environnementales et écoresponsables qui ont pour objectif de remplacer les matières toxiques et les solvants utilisés quotidiennement par différentes industries. Ces produits sont sans COV, c’est-à-dire sans Composé Organique Volatile. Donc ils ne détruisent pas la couche d’ozone et n’ont aucun impact sur la santé des travailleurs, contrairement aux solvants minéraux qui sont encore largement utilisés dans maintes industries canadiennes.

« À titre d’exemple on estime, au Canada seulement, qu’entre 70 000 et 100 000 bacs à solvants sont utilisés uniquement pour le nettoyage des pièces d’outillage. On n’ose imaginer les risques qu’encourent les travailleurs en termes d’inhalation des vapeurs toxiques et des dangers d’incendie en présence de ces produits hautement inflammables, sans compter les effets néfastes sur l’environnement ».

DES MARCHÉS VERSATILES

Outre le marché de détail, par sa présence dans les quincailleries et les magasins à grande surface pour rejoindre les bricoleurs occasionnels, Walter dessert principalement les industries métallurgique, de l’usinage, ainsi que du plastique. En fait, Walter cible toute industrie qui implique un travail de finition de surface. « Avec notre division environnementale, nous ciblons principalement les entreprises qui disposent d’une flotte de véhicules importante à entretenir, telles les municipalités, les compagnies de transport public, le ministère du Transport. Ces derniers cherchent à réduire considérablement leur production de déchets toxiques et nos solutions Bio-Circle les aident en ce sens. C’est le cas aussi pour les Forces Armées canadiennes qui utilisent nos produits sur plus d’une vingtaine de bases militaires au pays », soulève le vice-président Marketing.

Mais le marché-cible géographique de Walter ne se limite pas qu’au Canada. L’entreprise, dont l’expansion internationale s’est amorcée avec la venue de Pierre Somers en 1989, est présente sur tous les continents. Le tout a débuté avec le marché américain, un marché naturel pour Walter, qui y a ouvert un bureau au Connecticut. Par la suite, d’autres filiales ont vu le jour, notamment au Brésil (1996), en Argentine (1997), au Mexique (2000), au Chili puis en Allemagne, grâce à un partenariat d’affaires avec une importante compagnie allemande, spécialisée en chimie organique, d’où la naissance des produits Bio-Circle. Ce partenaire commercialise les produits environnementaux en Asie et en Orient, alors que Walter veille aux marchés nord et sud-américains.  

ET ÇA CONTINUE!

Avec une telle expansion, on pourrait croire que Walter pourrait s’asseoir sur ses lauriers. Mais c’est mal connaître Pierre Somers, qui voit aussi grand, sinon plus que son père. L’entreprise, qui compte déjà plus de 102 000 pi2 de superficie répartis entre l’entrepôt, les bureaux et les laboratoires où sont effectués tous les tests de qualité des nouveaux produits ainsi que le développement, s’agrandira à nouveau en 2012. À cet effet, on prévoit une phase d’expansion grâce à laquelle pas moins de 22 500 pi2 seront ajoutés à la superficie de l’entreprise de Pointe-Claire. Décidemment, l’expression « Toujours mieux! » prend tout son sens chez Walter Technologies de surface.



Source : LaMetropole.com

WALTER TECHNOLOGIES DE SURFACE
  

5977, route Transcanadienne
Pointe-Claire (Québec) H9R 1C1
Tél. : 514 630-2800
Téléc. : 514 630-2828
Cet article est classé sous :Walter Technologies Leed Richard Marcil
Thank you for giving me this information Аксесоари за очила


optimeon - 27 novembre 2021
Communication Legal Translation - 7 janvier 2022
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok