Mercredi, 20 février 2013

5 ERREURS DE BRANDING INTERNATIONAL

la reussite

Vous songez à exporter votre marque sur de nouveaux marchés? Génial!

 

 

Toutefois, vous aurez des devoirs à faire avant le grand saut. Un manque de préparation peut être fatal pour le succès de votre marque à l’étranger. D’ailleurs, le web regorge d’exemples de maladresses de ce genre...  Cette semaine, Bang attire votre attention sur 5 erreurs qui peuvent facilement ruiner votre branding à l’international.

 

NE PAS ADAPTER SA MARQUE.

Le nom de votre marque, de vos produits ou même la composition de votre logo peuvent avoir un tout autre sens dans le marché que vous essayez de conquérir. Pour éviter de véhiculer une image non souhaitée, ou même nuire considérablement à vos ventes, il faut vous adapter au marché de destination. Sinon, vous pourriez vous retrouver aussi embêté que le constructeur automobile Buick, qui a commercialisé au Québec son modèle LaCrosse. Les ventes n’étaient pas au rendez-vous… 

NE PAS INVESTIR EN TRADUCTION.

Les mauvaises traductions sont toujours très loufoques… pour les consommateurs. Elles ne vous aident cependant pas à bâtir une image de marque crédible. Rappelez-vous qu’il vaut mieux faire affaire avec des professionnels qu’avec Google pour vos besoins de traduction!

Par exemple, la marque scandinave de balayeuse Electrolux a traduit un peu trop rapidement une publicité pour le marché américain. Le message original « Rien n’aspire autant qu’une Electrolux » est devenu en anglais « Rien n’est aussi nul qu’une Electrolux » (Nothing sucks like an Electrolux). Pour ce qui est de la crédibilité, on repassera!

NE PAS SE RENSEIGNER SUR LES PARTICULARITÉS CULTURELLES. 

Soyez prudent par rapport à la signification des mots, des couleurs et des symboles. Ce qui représente la joie et le bonheur au Québec n’évoque pas nécessairement la même chose au Japon. Par exemple, saviez-vous que le blanc est associé au deuil en Asie?

Assurez-vous qu’aucun élément de votre marque ne soit offensant ou déplacé pour les consommateurs de votre nouveau marché. Pourquoi ne pas demander l’avis de publicitaires du marché visé?

NE PAS FAIRE DE MONITORING APRÈS LE LANCEMENT.

Une fois votre marque lancée dans son nouveau marché, il est important de suivre son évolution. L’idéal est d’avoir une équipe sur place ou encore de vous doter d’un partenaire local. Sinon, vous pourriez ne pas être en mesure de réagir rapidement en cas de crise.

NE PAS DÉVELOPPER DE GUIDE DE NORMES.

Pour vous assurer d’une cohérence de votre marque sur tous les marchés, il faut que vous établissiez des normes claires d’utilisation. Couleurs, variations, taille, typographie imprimée et web, exemples d’exécution… Tous les détails comptent, alors pensez-y!

Vous voulez confier votre branding à des experts en la matière? Qu’il soit international ou pas, contactez-nous!

Ce texte a originalement été publié dans l’infolettre de l'agence de communication Bang Marketing.

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Vous pouvez la joindre via LinkedIn.

Agence communication Bang Marketing

Cet article est classé sous :Branding Image de marque international
CL2832AG LED CL2832AG 0.28 inch CL2832AG
CL2832BG 7-segment CL2832BG display CL2832BG

7-seg - 16 mai 2021
Nom (pseudo)
Courriel (non-divulgé)
Lien Youtube
Réagissez à cet article.
Je désire m'inscrire à l'infolettre La Métropole.
Saisir les 5 caractères
ok